Haltérophilie

L'haltérophilie peut être pratiquée au club à partir de 9 ans. L'apprentissage et le perfectionnement seront encadrés par des entraineurs diplômés et en formation. Pour les  9-16 ans l'école d'haltérophilie est ouverte les mercredi après-midi à partir de 14h30, et les vendredi à partir de 16h30. Pour les plus de 16 ans et les adultes les horaires seront définis avec chaque sportif en fonction  de ses disponibilités avec les entraineurs du club.

L'Haltérophilie enfin expliquée

« Sport de Force par Excellence », voilà ce que l’on peut entendre au sujet de l’haltérophilie. Mais en réalité, ce sport nécessite vitesse, technique, concentration et coordination, ainsi qu’une grande tacticité de la part des coachs.

Un sport olympique: 2 mouvements

En compétition, les athlètes se livrent à un match qui consiste à porter la charge la plus lourde possible au Total Olympique. Le total olympique est la somme des poids soulevés lors de deux mouvements : l’arraché et l’épaulé jeté. Les haltérophiles disposent de trois tentatives pour chaque mouvement. À chaque tentative, ils peuvent augmenter la charge de leur barre à leur convenance et en fonction de la tactique adoptée. Le total olympique comptabilise alors le meilleur essai de chaque mouvement.

Un sport pour tout les Sports

Malgré la difficulté d’apprentissage des mouvements pratiqués en compétition, la pratique et la décomposition en différents mouvements est possible et les rend accessibles à tous. Ces mouvements permettent de faire travailler la majorité de la musculature, la coordination, l'explosivité et l’équilibre, qualités essentielles pour une bonne préparation physique dans la plupart des sports. Ils développent aussi les repères proprioceptifs, essentiels pour un sportif de haut niveau.



Un sport critiqué à tort

« Ils sont tous dopés »

En effet, les problèmes de dopage ont sévèrement touché la discipline. Mais, en 1995, la fédération internationale, Après les menaces d’exclusion du CIO, annulent tous les records et renforcent la lutte contre le dopage.

« Un Sport d’Hommes »

Et oui, les femmes peuvent aussi pratiquer l’haltérophilie! Depuis les JO de 2000, à Sydney, la pratique ne cesse d’augmenter. Les 7 catégories de poids permettent aux plus féminines d’atteindre le niveau mondial.

« Ça empêche de grandir »

Non, l’haltérophilie n’empêche pas de grandir ! De nombreux médecins prônent l’apprentissage de ce sport, dès le plus jeune âge, pour pouvoir apprendre à placer son dos. Un bon apprentissage de la technique est même bénéfique et prévient la plupart des mauvaises courbures du dos.

 

Les origines du Sport

On peut retrouver, dans l’histoire, de nombreux ancêtres de l’haltérophilie, en effet, les hommes tentent d'évaluer leur force physique, depuis la nuit des temps. Mais c’est dans les années 1880, que les premiers concours d’haltérophilie voient le jour. L’haltérophilie fut intégrée aux épreuves des jeux olympiques modernes, dès leur première édition, en 1896.

Les mouvements étaient alors le levé à un bras et le levé à deux bras. Les Mouvement ont ensuite évolués, vers l'arraché, l'épaulé-jeté et le développé.

Puis en 1972, le développé est abandonné, pour laisser place à l’haltérophilie, telle qu’elle existe aujourd’hui.

Dans les années 1980, les premières compétitions féminines voient le jour, et se développent, jusqu'en 1987, lors des premiers Championnats du Monde. En 2000, les femmes peuvent enfin participer aux Jeux Olympiques, dans la discipline.


Les champions qui ont marqué l'Histoire

Pyrros Dimas est sans doute la légende vivante de l’haltérophilie. Né en 1971, le Grec dominera la catégorie des 85kg de 1992 à 2000 en remportant trois titres Olympiques, et trois titres mondiaux. Il fit ses adieux aux JO d’Athènes en 2004 à domicile où il remporta tout de même une médaille de Bronze. Aujourd’hui président de la fédération grecque il reste très proche du sport qui l’a porté jusqu’à à la gloire.

Vassili Alexeiev, surnommé « l’homme le plus fort du monde » était un haltérophile soviétique double champion olympique et 7 fois champion du monde dans les années 1970. Il battit 80 records du monde dans la catégorie des super-lourds. L’homme au 1 mètre et demi de tour de poitrine est mort en 2011, à 69 ans.

 

Naim Süleymanoğlu, né en 1967 en Bulgarie, s’expatria en Turquie à l’âge de 19 ans juste âpres le début de sa carrière durant laquelle il accumulera trois titres Olympiques et 16 titres mondiaux de 1980 à 2000 dans la catégorie des -60kg. Il est aujourd’hui encore proche du milieu puisqu'il est quelquefois consultant pour une chaîne de TV turque.

 

Francis Tournefier est le meilleur haltérophile français de la fin du XXe siècle. Né en 1964, il se classa 5e et 4e au JO de Séoul et à ceux de Barcelone en 1988 et 1992. Il fut médaillé de bronze et d'argent au niveau européen en 1990 et au niveau mondial en 1991 dans la catégorie des -100kg.